Causes du syndrome du canal carpien

Causes du syndrome du canal carpien

Causes du syndrome du canal carpien

a. Cette pathologie touche des personnes par ailleurs en bonne santé mais aussi des personnes porteuses de facteurs de risque qui les prédisposent au syndrome du tunnel carpien comme par exemple :

  • le diabète
  • le tabagisme
  • la grossesse
  • l’arthrose
  • l’hypothyroïdie
  • l’excès de poids
  • la ménopause
  • la fracture du poignet

b. Des facteurs professionnels comme la répétition de certains gestes de préhension forte ou des mouvements de flexion et d’extension du poignet, ou encore l’exposition à des outils à vibration, sont parfois mentionnés comme facteurs de risque.

c. Le plus souvent, aucun facteur prédisposant n’est retrouvé. On parle alors de syndrome du canal carpien idiopathique.

d. Le canal carpien est une zone anatomique du poignet qui se trouve à la jonction entre la main et l’avant-bras. Il contient les neuf tendons fléchisseurs qui servent à plier les doigts de la main et un nerf important qui chemine en superficie dans le canal, appelé le nerf médian. Ce nerf important donne la sensibilité (le sens du toucher ou du tact) au pouce, à l’index, au majeur et à la moitié de l’annulaire. Le petit doigt est habituellement épargné dans le syndrome du canal carpien car il n’est pas innervé par le nerf médian mais bien par le nerf cubital (ulnaire). Un engourdissement du petit doigt (cinquième doigt ou auriculaire) est donc suggestif d’une autre maladie. Le nerf médian stimule et innerve aussi les muscles de la base du pouce dans la paume de la main.

e. Le plancher du canal est formé par les os du poignet et son toit par un ligament très solide et épais dénommé le ligament transverse ou encore le ligament annulaire du poignet. Dans certaines situations, et souvent à cause du gonflement et de l’inflammation pouvant apparaitre au niveau des tendons, la pression dans le canal, et donc sur le nerf médian, augmente. Cette augmentation de pression intra-canalaire compromet la circulation sanguine et l’oxygénation des cellules nerveuses qui composent le nerf. Ces fibres nerveuses ne peuvent plus fonctionner normalement et la vitesse de conduction des signaux électriques dans le nerf ralentit, ce qui cause des engourdissements. Dans les cas avancés, la conduction nerveuse s’arrête complètement (bloc de conduction nerveuse). Les fibres nerveuses et leurs cellules, appelées les axones, peuvent alors être irrémédiablement endommagées. Ceci résulte en une perte de la perception du toucher ou du tact au niveau du pouce, de l’index, du majeur et de l’annulaire qui compromet la fonction de la main. La main devient maladroite. Une atrophie musculaire peut aussi apparaitre en raison de la fonte des muscles innervés par le nerf médian. Ces conséquences peuvent devenir irréversibles sans traitement rapide. C’est le danger de négliger cette pathologie ou d’attendre trop longtemps avant d’agir.

Soignez vous-même votre syndrome du canal carpien: Votre guide pratique d’autoguérison

Donnez-nous votre courriel afin de recevoir votre guide gratuitement


ebook 

Merci! Consultez votre boîte courriel, nous vous avons envoyé un message. Dans un premier temps, vous devrez vous inscrire à notre liste d'envoi. Puis, vous recevrez votre guide gratuitement!